• Événements

5 raisons pour assister à La quête de l’AISUDAN

Maintenant que vous connaissez ce qu’est La quête de l’AISUDAN, on ne doute pas que vous ayez envie d’aller voir les combats au Cabaret du Casino de Montréal. Si toutefois ceux qui pourraient vous accompagner doutent encore, voici cinq arguments pour achever de les convaincre!

1- Les commentaires des juges

À la fin de chaque combat, les combattants font face aux maîtres. Dépendant de la soirée, ça peut être André Gilbert, Michel Labonté, Alain Moussi ou Yves Lavigne, tous des spécialistes d’arts martiaux dont les exploits seraient trop nombreux à énumérer ici.

Juge_800
Accessoirement, ces maîtres ont aussi la langue bien pendue! On a pu y entendre le juge Labonté (qu’on aperçoit sur la photo ci-dessus) dire à un pugiliste : « Si t’arrêtais les cheeseburgers, tu pourrais davantage être capable. » Aïe! Ou encore : « C’est ton premier combat et j’aimerais ça que ça soit ton dernier. » Faut pas trop douter de soi pour se faire dire ça en public!

2- Des combats debout

Je ne sais pas pour vous, mais nous, on préfère les combats où les protagonistes combattent debout! Plus spectaculaire! Et c’est exactement ce qu’offrent les affrontements pour l’AISUDAN. Qui plus est, un minimum de huit coups de pied par round est exigé des pugilistes : s’ils n’en font que six ou sept, ils devront en donner plus au round suivant. S’ils en font moins de cinq, ils sont éliminés! Les combattants n’ont donc pas le luxe de s’étudier trop longtemps. Pas le temps de niaiser quoi.

Combattantes_800

3- Croiser Jean-Yves Thériault

Associé au kickboxing, Jean-Yves Thériault sait aussi se battre en muay thaï, en karaté et en jiu-jitsu! Pas tout à fait le genre de gars à provoquer! Heureusement, Jean-Yves est sympathique! Si vous avez un peu de chance, non seulement vous pourrez le voir, mais peut-être réussirez-vous à vous faire prendre en photo avec lui. Si vous le lui demandez, on vous suggère tout de même de le faire poliment.

JeanYves_800

4- Précéder la vague

La quête de l’AISUDAN n’est pas qu’une compétition sportive. C’est aussi un concept de télévision-réalité qui fera découvrir les nouvelles vedettes de ce sport. À compter de mars, TVA Sports 2 télédiffusera en effet La quête de l’AISUDAN.

Foule_800

À la lumière de la foule présente au Cabaret en novembre, l’événement est déjà populaire. Mais attendez de voir ce que ce sera quand la télé se mettra de la partie! C’est alors que vous pourrez vous vanter auprès de votre entourage : « Tu connais pas encore l’AISUDAN? Ben voyons! Ça fait des mois que c’est commencé! Arrive en ville! ». Seulement 500 places sont disponibles pour le Cabaret du Casino de Montréal.

PhotoAmbiance_800

5- La fameuse tarte au sucre de Jean-Pierre Curtat

Rien à voir avec le kickboxing, mais la tarte au sucre de Jean-Pierre, le chef exécutif des cuisines du Casino de Montréal, est disponible sur place. Si vous avez moindrement la dent sucrée, c’est un incontournable!

Tarteausucre1_800

À ne pas manquer!

21 décembre 2015, 18 janvier 2016 – Qualifications

22 février et 21 mars 2016 – Compétitions

Réservez vos billets ICI.

À lire ou à relire :

La quête de l’AISUDAN!

Ça se passe aussi au Cabaret du Casino de Montréal :

Martine St-Clair chante Noël : une sortie mère-fille réussie!

7 façons de découvrir le Cabaret du Casino de Montréal

 

Patrice Cinq-Mars

Chroniqueur
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *

  • Vic Theriault dit :

    Merci beaucoup Patrice pour le tres Bon Blog. J ‘espere te revoir le 21 Mars pour la grande final de saison 1 avec Lucie et Guilliame . Sportivement votre. Vic Theriault

  • Marco Chalifour dit :

    La Quête de l’AisuDan!!! C’est magnifique de découvrir de jeune talent dans le Kick Boxing au Québec et de promouvoir ce Sport !!!

    Marco

Célébration 2019 : 30 ans et toujours aussi généreuse!

Lire l'article

Quel jeu de casino est fait pour toi?

Lire l'article
croupier privé

 « Pourquoi ont-ils tous l’air de savoir quoi faire à une table de jeu, sauf moi ? »

Lire l'article