• Engagement

5 superstitions qui perdurent

Êtes-vous de nature superstitieuse? Si vous passiez sous une échelle avec un chat noir dans les bras, un vendredi 13, seriez-vous du genre à vous enfermer pour la prochaine année afin d’éviter toute malédiction? Mettons en lumière quelques superstitions bien connues à travers le monde. Mais vaut mieux vous en avertir tout de suite : si vous ne partagez pas ce billet de blogue auprès de vos amis, il se pourrait que vos dents tombent dans la semaine et que vos ongles allongent 10 fois plus vite!

1. Les chats noirs

La crainte des chats noirs date du Moyen-Âge, quand l’obsession de la sorcellerie a envahi l’Europe. Beaucoup de femmes sans-abri nourrissaient les chats de gouttière. Lorsque celles-ci ont été accusées de pratiquer la magie noire, les chats (surtout les noirs) qu’elles entretenaient ont eux aussi été jugés coupables de sorcellerie. Vous vous rappelez Sabrina, l’apprentie sorcière? Son fidèle compagnon, Salem, était bel et bien un chat noir!

2. Les vendredis 13

Saviez-vous que, d’après les croyances, c’est un vendredi 13 qu’Ève a offert la fameuse pomme à Adam, que le Temple de Salomon a été détruit, que l’arche de Noé a été lancée sur les flots et que le Christ est mort sur la croix? Effrayant, n’est-ce pas? Lisez ou relisez le dernier billet de Marianne sur tout le mystère entourant le nombre 13 .

3. Casser un miroir

La superstition du miroir cassé telle qu’on la connaît nous vient des Romains. Ils croyaient que les miroirs, alors rares et précieux, renvoyaient l’image des corps, mais aussi des âmes. Ainsi, pour eux, casser son reflet revenait inévitablement à abîmer son âme. Et comme ils étaient persuadés aussi que l’état de santé d’une personne évoluait selon des cycles de sept ans, ils considéraient que briser un miroir augurait nécessairement sept ans de maladie ou de malchance. Plutôt long, sept ans de malchance, non?

Superstitions_miroir

4. Passer sous une échelle

L’échelle a une symbolique particulière pour les chrétiens, à cause de celle qui a été adossée à la croix du Christ afin de le hisser pour le crucifier. L’échelle représentait donc la cruauté, la trahison et la mort. Le symbole de la mort s’est ensuite renforci avec le temps : au 17e siècle, en France et en Angleterre, les condamnés à mort étaient obligés de passer sous l’échelle dressée contre la potence, alors que le bourreau, lui, prenait soin de la contourner. Avouez que vous ne verrez plus jamais une échelle de la même façon!

5. Jouer fort

Il vous est déjà arrivé, que ce soit au yum ou au craps par exemple, de brasser les dés très fort dans l’espoir d’obtenir le chiffre désiré? Ou encore d’activer une machine à sous de façon plutôt… musclée? Jouer fort est une superstition comme une autre et ça peut nous amuser, bien sûr! En autant qu’on se rappelle que cela n’a aucune incidence réelle sur les résultats du jeu. Pour en savoir plus sur ces illusions de contrôle, visitez lejeudoitresterunjeu.com.

Stéphanie Fournelle-Maurice

Chroniqueuse
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *

Quel jeu de casino est fait pour toi?

Lire l'article
croupier privé

 « Pourquoi ont-ils tous l’air de savoir quoi faire à une table de jeu, sauf moi ? »

Lire l'article

Cinq idées festives pour patienter jusqu’à Noël

Lire l'article