• Engagement

  • Événements

Entrevue avec Misteur Valaire

Q: Qu’est-ce qui a déclenché chez vous le goût de faire carrière dans le divertissement?

R: Le Cirque du Soleil nous a beaucoup inspiré. Des spectacles colorés comme Saltimbanco et Alegria, ça nous donnait vraiment le goût de faire de la scène. Nous apprécions particulièrement les maquillages et surtout les costumes de lycra.

Q: Avez-vous une anecdote (cocasse) à raconter par rapport à vos débuts sur scène?

R: Nous avons commencé au bas de l’échelle tout de même. Puis, parce que nous étions beaucoup inspiré par le Cirque du Soleil, nous avions décidé de donner un style particulier à nos spectacles et affiches. À une certaine époque, nous portions un masque rappelant le style de « comedia del arte » sur scène. Puis, dans ce même spectacle, l’un de nos amis qui était déguisé se trouvait au centre de la scène et fumait du « shisha » dans une grande pipe en verre colorée. Tout cela était assez ridicule et nous avons rapidement revu notre mise en scène.

Q: Qu’est-ce qui vous diverti dans votre quotidien lorsque vous n’êtes pas en tournée?

R: Thomas Hébert (Roboto): J’ai tout récemment développé une nouvelle passion : le golf. Je suis tranquillement entrain de devenir un mordu de golf, je peux dire que je suis un joueur régulier.

Q: Et une fois sur la route?

R: Jonathan Drouin (DRouin): En tournée, un spectacle = un billet à gratter. À chaque spectacle, je m’achète un billet et je le gratte. C’est un moment spécial que je partage avec tout le monde dans la « van » avant d’entrer sur scène. Je joue aussi beaucoup avec un « jeu de guerre » sur mon cellulaire, c’est comme mon petit plaisir et de détente, même à l’extérieur de la tournée.

Q: Quel événement/festival vous divertit particulièrement au Québec?

R: Nous aimons particulièrement les festivals aux thématiques de « bouffe », comme le Festival de la Poutine, Festival de la Gibelotte de Sorel-Tracy et le Festival du Cochon. Nous aimons aussi beaucoup le Festival de la Chanson de Tadoussac, nous y avons participé à plusieurs reprises et nous avons eu beaucoup de plaisir.

Q: Comment une initiative comme celle à laquelle vous participez aujourd’hui permet de rendre le divertissement québécois plus accessible?

R: Une fois que tu sais pédaler, c’est parti! Ce n’est pas très difficile de participer à une activité comme celle-là, c’est comme faire du vélo, ça ne peut pas être plus accessible. En plus, ça a le pouvoir de redonner vie à des musiciens déchus, un musicien déchu n’a qu’à venir pédaler et le tour est joué!

Q: Qu’est–ce qui vous motive à accepter de prendre part à cette activation originale?

R: Évidemment, nous sommes des sportifs, des sportifs compulsifs même! En vérité, l’été quand il fait beau comme aujourd’hui, c’est facile de nous sortir de notre studio pour aller divertir en plein air. En plus, l’équipe est très agréable à côtoyer, vraiment quelle équipe formidable! Autant les gens de Loto-Québec que les créateurs et idéateurs de cette belle machine.

Q: Avez vous des attentes face à la réaction des participants et du public?

R: Louis-Pierre B. Phaneuf (Luis Clavis): Moi j’ai toujours beaucoup d’attentes, je suis un gars d’attentes. Par contre, j’ai tendance à m’en faire trop et je suis parfois déçu, mais aujourd’hui je n’ai pas de doutes que le monde va « embarquer ».

R: Le groupe: Nous avons vraiment hâte de voir la réaction des gens. Pour des gars de divertissement comme nous, c’est toujours excitant d’être aussi près du public et de vivre leur réaction à 100%.

Loto Québec

Collaborateur
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *

NOSTALGIQUE DES ANNÉES 80? CE BILLET EST POUR TOI!

Lire l'article

Découvre quelle loterie est faite pour toi

Lire l'article

 « Pourquoi ont-ils tous l’air de savoir quoi faire à une table de jeu, sauf moi ? »

Lire l'article