Amateur de hockey, voilà enfin arrivée la période de l’année que tu attendais impatiemment : le début des camps d’entraînement de la Ligue nationale de hockey. Et qui dit début de saison dit pool de hockey! Voici donc 10 conseils pour faire passer ta séance de repêchage au niveau supérieur. Et, tant qu’à y être, il y a un conseil boni qui pourrait te rapporter gros!

1. Sors le veston-cravate

Le repêchage, c’est juste une fois par année. Prends-toi un peu au sérieux et sors ton veston-cravate. T’es un directeur général, après tout!

Veston_pool

2. « Embauche » un commissaire

Tu as un ami qui ne veut pas participer au pool? Il est volubile, party animal et aime avoir de l’attention? C’est ton homme! Demande-lui d’animer la soirée.

Son rôle? Donner la parole aux directeurs généraux, annoncer les échanges, écrire les choix de tout le monde, s’assurer que chacun a suffisamment de liquide dans son verre et, surtout, semer la pagaille entre les participants!

3. Organise une remise de trophées

On s’entend, la principale raison pour laquelle tu participes à un pool, c’est pour montrer aux autres que tu connais mieux le hockey qu’eux. La soirée du repêchage, c’est le moment idéal pour se narguer entre amis.

Organise une remise de trophées pour récompenser les plus méritants (ou pas) de l’année précédente :

  • Meilleur directeur général (ex. : celui qui avait vu venir le retour en force de Patrick Kane et Jonathan Toews);
  • Pire directeur général (ex. : ccelui qui a pris Anze Kopitar à la place de Johnny Gaudreau);
  • Le plus amélioré (ex. : celui qui, il y a deux ans, avait prédit la dernière place aux Golden Knights, mais qui l’an dernier a vu venir les grosses séries de Ryan O’Reilly);
  • Le meilleur échange (ex. : celui qui a été chercher Leon Draisaitl contre Evgeni Malkin en début d’année);
  • L’échange le plus douteux (ex. : celui qui a échangé Brad Marchand contre Ryan Getzlaf, juste parce qu’il déteste les Bruins);
  • Le choix le plus audacieux (ex. : celui qui avait prévu la saison de 76 points d’Alex DeBrincat).

4. Crée des logos d’équipe pour chaque participant

Demande aux directeurs généraux de te donner le nom de leur équipe. Fais des logos pour chacune d’elles. Imprime-les sur un carton avec le nom du DG pour identifier les places à la table de repêchage. Ça fait officiel, comme chez les pros.

Directeurs_généraux_Pool

Avoue que tu ne peux pas perdre avec un nom comme Les Méchants de Granby.

5. Patente-toi un gros tableau sur lequel inscrire les choix

Arrête d’écrire les choix de tout le monde sur un bout de papier. Installe un gros tableau au mur, comme au repêchage de la LNH. Tout le monde va adorer! À tour de rôle (si vous n’avez pas de commissaire), vous écrivez vos choix au tableau.

Option B : trouve un projecteur et affiche, en gros sur le mur, les choix que vous rentrez à l’ordi.

Et, tant qu’à y être, annoncez vos choix de façon officielle : « Avec le premier choix, l’équipe X est fière de sélectionner Connor McDavid. »

6. Sors de ton sous-sol

Oui, le sous-sol du perdant de l’année précédente peut faire le travail, c’est certain. Par contre, ça peut ajouter à l’ambiance d’aller dans un resto-bar sportif ou une taverne. Sinon, réserve une salle de conférence avec une table géante.

Resto_Bar_Sportif_Pool

Le temps et l’argent vous le permettent? Louez un chalet pour la fin de semaine!

P.-S. Pas game d’aller à Vegas!

7. Planifie un spectacle de la mi-temps

À mi-chemin du repêchage, c’est à peu près le moment où les vessies hyperactives sont remplies et où les fumeurs commencent à se dandiner sur leur chaise.

icehockey

Profites-en pour organiser le spectacle de la mi-temps et donner une pause à tout le monde ;

  • Un minitournoi de Ice Hockey au bon vieux Nintendo ordinaire
  • Regarder une période d’un match hors concours diffusé à la télé?
  • Jouer une partie de poker rapide?

Peu importe! Tu peux aussi profiter de la mi-temps pour faire la remise de trophées!

8. Punis l’indiscipline

Il y a toujours un participant qui ralentit le groupe : il prend cinq minutes pour chaque choix, il réclame un joueur déjà sélectionné, il demande si tels ou tels joueurs sont encore disponibles… Bref, ça suffit! C’est le moment de le punir. À toi de trouver une façon originale :

  • le faire commencer la saison à -5 points?
  • L’obliger à prendre une gorgée de bière? Repousser son prochain choix?

Tant qu’à y être, récompense le DG qui fait ses choix le plus rapidement en lui donnant droit à un échange supplémentaire pendant la saison!

9. N’aie pas peur, mets du sel!

C’est le moment de montrer tes talents de cuisinier (ou de gestionnaire de température du four pour la bouffe congelée!). On s’entend, les occasions de manger santé sont nombreuses durant l’année, mais la soirée du repêchage n’en est pas une.

Nachos_Pool

Sors les ailes de poulet, les pizzas et les nachos. Bref, il faut que ce soit salé. Pourquoi? C’est un petit truc entre toi et moi : plus c’est salé, plus tes adversaires auront soif, et plus ils boiront, plus leurs choix risquent d’être, disons, favorables à TON succès.

10. Prépare déjà la fin de saison

À la fin de la séance de repêchage, demande à tous les participants de faire quelques prédictions :

  • quel DG finira premier? Qui finira dernier?
  • Quel joueur de la LNH finira premier marqueur?
  • Quelle équipe finira en première place?

Pool

Mets toutes les réponses dans une boîte fermée à clé. Lors de la dernière journée de la saison, réunis tous les participants pour regarder le match et sors la boîte pour relire les prédictions… Il pourrait y avoir de belles surprises!

11. Le conseil boni

Tant qu’à avoir minutieusement préparé ton pool, inscris-toi à poolmiseojeu.com! Pour un p’tit 25 $, tu pourrais notamment gagner le gros lot de 125 000 $!

C’est pas banal, avoue! Tu peux même créer des groupes pour suivre les résultats de tes amis et, encore une fois, leur prouver que t’es le meilleur. Tu ne pourras pas dire que je ne fais rien pour ton estime! Sur ce, bons pools!

As-tu d’autres conseils à nous donner pour une soirée de repêchage digne de ce nom?