• Événements

Dix secrets pour réussir de belles vidéos - Partie 1 -

Tu adores filmer, que ce soit avec une caméra ou un cellulaire? Ça tombe bien! Avec la saison des festivals, tu vas pouvoir t’en donner à cœur joie!

Fie-toi aux trucs et astuces de Francis, vidéaste, et de Melissa, experte en médias sociaux, tous deux de Loto-Québec. Tu ne deviendras peut-être pas le nouveau Xavier Dolan, mais tes vidéos seront réussies, c’est garanti!

1. Utiliser le bon appareil pour la bonne situation

Tu veux filmer un artiste ou une chanson que tu adores durant un concert pour ensuite diffuser la vidéo sur les réseaux sociaux? Utilise un cellulaire! C’est parfait pour capter des moments instantanés. « C’est pratique, rapide et léger », mentionne Melissa.

Belles_Videos_1

Ta vidéo est courte? Là encore, le cellulaire est adapté. « Le rendu et la durabilité sont suffisants », explique Melissa.

Tu as besoin de plus d’options et d’effectuer des ajustements à ta vidéo (son, zoom, lumière, etc.)? Utilise plutôt une caméra! « La qualité sera meilleure et tu peux faire des ajustements », affirme Francis.

Le must pour lui, c’est le Canon 5D Mark III et le Canon 5D Mark IV.

2. Ajuster selon la lumière

L’idéal avec le cellulaire, c’est de ne pas utiliser le zoom, mais plutôt de se rapprocher. « À faible luminosité, si tu fais un zoom, les défauts ressortent davantage », explique Melissa.

Belles_Videos_2

Comme pour les photos, il faut éviter d’être dans le contre-jour. « Ça rend l’image granuleuse », indique Francis.

Dans l’obscurité et en mouvement, il vaut mieux utiliser une caméra. « Tu peux ajouter un stabilisateur en cas de mouvement. Au montage, tu peux même ajouter l’effet stabilisateur », explique Francis.

3. Installer un micro

Tu peux utiliser le micro de ton cellulaire, mais sache que la capture de son est limitée. « Il vaut mieux ajouter des micros », souligne Melissa.

Belles_Videos_3

Si tu utilises une caméra, choisis le bon micro. Francis t’explique les différences :

  • Micro directionnel ou microcanon : parfait pour se concentrer sur la voix et le son ambiant. Il est installé sur la caméra.
  • Micro-cravate ou micro-radio : idéal pour un son plus personnel, plus intime. On entend peu le son ambiant. Il est installé sur la personne.
  • Micro-perche : c’est ton bras qui guide le micro. Tu captes le son selon l’endroit où tu places le micro.

Un truc très pratique, selon Francis : mettre un « mouton » sur le micro pour éviter le bruit du vent.

4. Mettre en scène

La mise en scène n’est pas réservée qu’aux longs métrages. Francis te conseille d’utiliser différents angles pour présenter certaines émotions.

Belles_Videos_4

Par exemple, pour montrer la vulnérabilité, filme d’en haut. C’est plus envahissant.

Pour montrer la force, filme d’en bas. Cela dégage une supériorité et met en valeur le sujet.

La technique de Francis? La caméra à l’épaule : « Place-toi à la hauteur des yeux des gens. Les spectateurs ont l’impression d’être dans la vidéo. Ça donne plus de réalisme. »

Son style : une image texturale et pas trop travaillée. « J’aime quand l’image est authentique, et qu’on peut voir le grain de l’image et les imperfections », explique Francis.

Tu restes sur ta faim? C’est normal, ce n’était que la première partie des secrets de Melissa et de Francis. Reviens-nous lire sous peu pour découvrir leurs autres astuces. D’ici là, pratique-toi en visitant les festivals d’ici! #RDVLotoQuebec

Stéphanie Doremus

Stéphanie Dorémus

Chroniqueuse
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *

Mouvement 2018 10 000 $ pour concrétiser ton projet

Lire l'article

C'est vendredi 13: fais un vœu!

Lire l'article

5e édition du Gala Country: plus cowboy que jamais!

Lire l'article