Plusieurs critères président aux choix que fait Loto-Québec de commanditer tel ou tel événement. Ceux-ci sont sélectionnés en fonction de leur pouvoir d’attraction touristique, et aussi de leurs initiatives en développement durable ou, autrement dit, de leur potentiel de retombées sociales et économiques au profit de la communauté ainsi que de leurs actions visant à diminuer leur impact sur l’environnement.

Ce sont ces dernières initiatives qui nous intéressent aujourd’hui. Car, en effet, les festivals commandités par Loto-Québec se démènent non seulement pour nous divertir, mais aussi pour faire en sorte que la planète tourne plus rondement. Et cela mérite d’être souligné!

Voici donc un tour d’horizon non exhaustif des différentes actions de nos festivals partenaires :

DÉFI SPORTIF AlterGo

En collaboration avec le Complexe sportif Claude-Robillard, site principal des compétitions, le Défi sportif AlterGo a instauré le tri des déchets durant l’événement, y compris le compost. Une action importante quand on pense aux milliers de repas et de collations qui sont servis aux athlètes ainsi qu’aux bénévoles durant l’événement. Également, à propos des repas, les surplus alimentaires sont redistribués à différents organismes grâce à la collaboration de la Tablée des Chefs.

Photo : Pierre Paradis

Enfin, le Défi a créé une escouade verte, composée de bénévoles, qui sensibilise et informe les participants en matière de développement durable.

ComediHa! Fest-Québec

Supports à vélo, entente tarifaire avec le Réseau de transport de la Capitale, bacs de recyclage et de compost, fontaine d’eau, verres en plastique réutilisables, cruches d’eau dans les coulisses, utilisation de supports visuels durables et réutilisables au lieu de bannières jetables, voilà autant de mesures mises en place par le ComediHa! Fest-Québec au profit de l’environnement.

Notons, par ailleurs, qu’une bourse de 5 000 $ est remise avec le prix Antoine, décerné à un ou des artistes ou artisans du monde de l’humour pour leur implication sociale ou communautaire auprès d’un individu, d’un groupe d’individus ou d’un organisme caritatif. Cette bourse est versée à l’organisme ou à l’œuvre caritative au choix du lauréat.

Une collecte de fonds est aussi assurée par l’événement au profit de la Fondation Dr Clown (consacrée aux enfants hospitalisés et aux aînés isolés) et du Fonds Antoine (qui s’implique auprès des personnes autistes, épileptiques ou ayant un retard global de développement ainsi qu’auprès de leur entourage). En 2019, 70 000$ ont ainsi été amassés.

Plus de détails sur la collecte de fonds ici : https://comedihafest.com/collectedefonds/

Festival d’été de Québec

Saviez-vous que le Festival d’été de Québec (FEQ) est un événement carboneutre depuis six ans? Rien de moins! Concrètement, ça veut dire que l’événement, en collaboration avec Rio Tinto, compense notamment ses émissions de gaz à effet de serre (GES) en achetant des crédits carbone, qui sont investis dans des projets verts. Depuis 2014, cela représente 5 086 tonnes de GES, ce qui équivaut au volume de 847 piscines olympiques!

Photo : Jean-Philippe Labrie

Toujours dans le but de réduire au maximum son empreinte écologique, le FEQ a mis de l’avant plusieurs mesures pour promouvoir la mobilité durable et rendre cette dernière plus accessible. Parmi ces mesures figurent le FestiBUS, permettant aux festivaliers de se rendre facilement et à bas prix aux différents sites du FEQ, ainsi que la promotion du covoiturage et de l’utilisation du vélo.

Certifié Kéroul, le FEQ offre par ailleurs des zones pour les personnes à mobilité réduite (environ 400 places assises). Ces zones sont situées près des trois plus grosses scènes.

En 2018, le FEQ a fabriqué une machine à nettoyer les canettes pour améliorer le processus de récupération et ainsi s’assurer d’envoyer le plus de canettes possible au recyclage. En 2019, 302 869 canettes ont donc été consignées pendant la durée du Festival. C’est plus de 130 fois la longueur du Titanic!

Répondant à une vague de conscientisation dans l’industrie musicale, le FEQ a créé La Brigade, en 2018, pour que chaque festivalier puisse festoyer dans un environnement sécuritaire. Plus de 100 employés ont reçu une formation afin de pouvoir mieux réagir sur le terrain. Ce nombre est appelé à augmenter lors des prochaines années.

Encourager la relève et la musique canadienne, québécoise et francophone fait partie de l’ADN du FEQ. Des scènes sont, par conséquent, consacrées à la découverte, de même que différents concours assortis de bourses.

Finalement, la capsule suivante résume en bonne partie les initiatives du FEQ :

Plus de détails sur la politique de développement durable du FEQ ici : https://www.feq.ca/FEQ/FEQ-durable

Festivent Ville de Lévis

Pour une 3e année, le Festivent Ville de Lévis compensera les émissions de CO2 de tous ses employés, bénévoles et artistes par le biais de crédits carbone éducatifs de la Bourse Scol’ERE. Cette dernière consiste à éduquer les jeunes du primaire avec des ateliers et des jeux en classe afin qu’ils adoptent de nouveaux comportements et de nouvelles habitudes de vie écoresponsables avec leur famille. Après tout, mieux vaut prévenir que guérir, a dit un jour un grand sage!

La zone de restauration de l’événement est par ailleurs munie d’îlots de tri à trois voies. Une escouade verte est aussi sur place pour sensibiliser et aider les festivaliers à bien trier leurs déchets.

Photo : Marc-Antoine Hallé

Tous les surplus de nourriture sont redistribués aux bénévoles ainsi qu’à des organismes locaux, qui œuvrent à aider la population en situation de précarité alimentaire.

Une journée spéciale est organisée pour les enfants handicapés et leur famille, qui sont reçus gratuitement sur le site de l’événement pour l’occasion. Chaque année, de 300 à 350 personnes participent à cette initiative, devenue un incontournable dans la région.

Festival Diapason

L’événement du quartier Sainte-Rose, à Laval, a réussi à atteindre l’objectif de zéro déchet dans la cuisine ainsi que dans les loges des artistes et de leur équipe.

Le Festival Diapason a créé une idée originale : un bracelet d’identification de l’arrière-scène qui peut être planté. Eh oui! Il devient une fleur sauvage après utilisation! Sympa, non?

En 2019, 100 % des aménagements du Festival étaient réutilisables. La conception des décors, par exemple, a été réalisée avec plus de 80 % de matières récupérées, 10 % d’achats réutilisables et 10 % de location.

Une diminution de 75 % des outils imprimés a été enregistrée.

Une brigade verte est présente sur le terrain pour sensibiliser et accompagner les festivaliers.

Résultat? Toutes ces initiatives ont valu au Festival Diapason d’être lauréat du prix Vivats 2019 dans la catégorie Prévention et réduction à la source!

Plus de détails sur la politique de développement durable du Festival ici : https://festivaldiapason.com/wp-content/uploads/2019/05/Guide-du-d%C3%A9veloppement-durable-Festival-Diapason-2019.pdf

FMG

Le Festival de montgolfières de Gatineau (FMG) a été un pionnier en adoptant un virage vert dans la gestion des matières résiduelles (recyclage, compostage et réduction des déchets), il y a 12 ans. Chaque année, il met en place de nouvelles actions dans le but de réduire son empreinte écologique.

  • Pour améliorer le tri des matières résiduelles, une équipe se charge de renseigner et de sensibiliser les bénévoles, partenaires et festivaliers, et les aide à bien disposer les contenants et autres éléments à recycler ou à composter.
  • Le Festival met également en place de nombreuses stations d’approvisionnement en eau potable sur le site pour réduire au maximum la consommation de bouteilles en plastique. Festivaliers et bénévoles sont vivement encouragés à remplir leur contenant à ces stations.
  • Le FMG s’associe à des partenaires gatinois dans le but de réduire son impact environnemental. En 2019, ce genre de partenariat a permis de faire don de 70 000 unités d’ustensiles compostables aux concessions alimentaires et donc de supprimer la majorité des ustensiles en plastique.
  • En 2019, les différentes actions du Festival ont permis de produire 4,8 tonnes de compost, de détourner du dépotoir 10,2 tonnes de matières recyclables et de récupérer 50,3 % du total des matières résiduelles.

L’événement fait par ailleurs preuve d’engagement envers sa communauté en embauchant près d’une trentaine d’étudiants de la région et en s’associant avec de nombreuses entreprises locales. Le FMG s’engage aussi socialement avec des organismes de la région, notamment par des remises d’argent ou des ristournes destinées aux organismes communautaires qui prennent part à la réalisation de l’événement.

Finalement, le Festival participe activement à la notoriété de Gatineau avec des retombées économiques évaluées à 12 millions de dollars.

Concours de châteaux de sable des Îles-de-la-Madeleine

Lauréat du Grand Vivat 2017 et seul événement certifié écoresponsable par le Bureau de normalisation du Québec aux Îles-de-la-Madeleine, le Concours de châteaux de sable des Îles-de-la-Madeleine compense en double ses émissions de GES. Cela permet de s’assurer que toute émission de GES qui aurait été oubliée ou calculée à la baisse est rattrapée dans le tournant!

Le plus grand concours de châteaux de sable amateur du monde a installé sur son site cinq îlots composés de bacs bruns (compost), de bacs verts (recyclage) et de bacs noirs (déchets). Tous ces bacs sont étiquetés et des affiches indiquent comment faire le tri. Des équipes de sensibilisation sont en outre sur place pour informer le public sur comment composter et recycler, et les sensibiliser à continuer le tri à la maison. D’autres circulent sur la plage pour ramasser les détritus.

Par ailleurs, il n’y a aucun transport en commun aux Îles-de-la-Madeleine. Qu’à cela ne tienne : depuis plusieurs années, des autobus scolaires assurent le service de navette à partir de plusieurs emplacements jusqu’au site. Le stationnement est gratuit par équipe de bâtisseurs afin de les sensibiliser au covoiturage.

Finalement, le Concours pense « local » : il favorise les artistes du coin, loue l’équipement sur l’île, travaille avec des fournisseurs locaux et achète des produits régionaux ou québécois, même pour la vente des articles promotionnels.

Plus de détails sur les actions de développement durable du Concours ici : https://lesvivats.org/concours-de-chateaux-de-sable-des-iles/

Festival des traditions du monde de Sherbrooke

Le Festival des traditions du monde de Sherbrooke (FTMS) est un leader en développement durable en Estrie! Il est d’ailleurs lauréat d’un Vivats 2019 (prix remis aux événements qui ont des pratiques responsables) dans la catégorie Engagement socio-économique.

Voici une liste d’initiatives justifiant ce prix :

  • Le FTMS a mis en place un système de stations d’eau visant à éliminer la vente de bouteilles d’eau jetables en plastique. Cette initiative a permis une diminution de près de 10 000 bouteilles sur le site!
  • Le pourcentage de valorisation des matières résiduelles (ou le taux de détournement) pour 2019 a atteint 73 %!
  • Le FTMS consacre plus de 90 % de ses achats à des fournisseurs locaux et encourage, par le biais d’un guide de bonnes pratiques, les restaurateurs présents sur son site à avoir recours, eux aussi, à des produits locaux et bios.
  • Pendant la durée du Festival, le tarif du titre de transport en commun est réduit à 1 $. Les cyclistes bénéficient, quant à eux, d’un parc à vélos pour les festivaliers. Pour ceux qui se déplacent malgré tout en voiture, une navette gratuite est disponible en provenance de trois stationnements incitatifs.
  • Le FTMS travaille à réduire le nombre d’installations éphémères et à remplacer ces dernières par des infrastructures permanentes pouvant être utilisées par d’autres activités le reste de l’année.

D’autres détails sur la politique de développement durable du Festival ici : https://ftms.ca/ecoresponsabilite/

Le Festif! de Baie-Saint-Paul

Le Festif! de Baie-Saint-Paul est aussi… fin gourmet! Tout ce qui est consommé sur les sites du festival provient d’entreprises et de producteurs locaux. Plusieurs de ces derniers sont présents dans les espaces de vente de nourriture. De plus, dans le cadre d’un projet avec la Table agro-touristique de Charlevoix, le nouveau concept des « pop-up bouffe » a été mis sur pied lors de l’édition 2019. Les chefs les plus réputés de la ville de Québec sont venus cuisiner avec les meilleurs produits de Charlevoix et ont offert gratuitement, durant la fin de semaine, des repas excentriques dans des lieux clés de la ville. Miam!

En ce qui concerne l’hébergement, il a fallu pallier le manque de place disponible dans la région. L’équipe du festival a alors créé un groupe sur Facebook permettant aux festivaliers sans logis de chercher des citoyens prêts à offrir leur terrain, le temps d’une fin de semaine. Cette initiative a donné naissance au groupe Camping citoyen du Festif! Une soixantaine d’entre eux ont pris part à l’initiative en 2019, hébergeant près de 800 festivaliers.

Par ailleurs, pour sa 2e édition, le Festif! à l’école a permis à des milliers d’élèves de recevoir des artistes de renom dans leur école. C’est ainsi que Gabrielle Shonk, Alaclair Ensemble, Émile Bilodeau, Philippe Brach et Koriass sont venus offrir des spectacles gratuits à tous ces élèves. Ils ont également fait une tournée surprise des classes en plus de donner des ateliers et des conférences aux élèves des cours de musique.

Finalement, en ce qui a trait à l’aspect vert, notons les initiatives suivantes :

  • Abolition complète des verres en plastique pour la bière et l’alcool avec l’intégration d’un système de verres réutilisables (Ecocup). Cette mesure a permis d’éviter l’utilisation de plus de 45 000 verres jetables lors de l’édition 2019 du festival;
  • Élimination complète des bouteilles d’eau en plastique (tant auprès des festivaliers que des artistes) avec l’implantation d’un système de gourdes et de fontaines d’eau. Cette mesure a permis d’éviter l’utilisation de plus de 9 500 bouteilles d’eau en plastique en 2019;
  • Diminution des porte-noms remis aux artistes, aux médias et aux professionnels de l’industrie. À peine 25 ont été imprimés (on en comptait 1 200 lors de la première édition!) et recouverts d’une pellicule de fécule de maïs, ce qui les rendait compostables;
  • Cent pour cent de ce qui est servi dans les loges des artistes est en vrac. Les emballages en plastique ont donc été complètement éliminés.

D’autres détails sur le développement durable du Festif! ici : https://www.lefestif.ca/developpement-durable

Festivoix de Trois-Rivières

Au-delà de l’événement en tant que tel, le FestiVoix de Trois-Rivières est bien présent dans sa communauté comme en témoigne la présentation de neuf concerts donnés en 2019 dans des centres d’hébergement et de soins de longue durée ainsi que dans des centres d’hébergement, auprès d’une clientèle dans l’impossibilité de se déplacer.

Le FestiVoix, c’est aussi le projet « Hors les murs » où, chaque année, un artiste donne des conférences sur différents sujets. En 2019, par exemple, le rappeur Koriass s’est adressé à 600 jeunes de l’École secondaire des Pionniers. Durant sa conférence, nommée Revenir de loin, le rappeur a expliqué comment la musique appuyée par ses textes poignants et dénonciateurs 100 % francophones a sauvé sa vie.

Photo Annie Dufresne

L’événement a par ailleurs remis plus de 28 960 $ en dons de billets d’entrée à des organisations caritatives et communautaires de la Mauricie ainsi que plus de 17 250 $ amassés lors de levées de fonds à des fondations (Opération Enfant Soleil, Fonds Gilles-Rousseau de la Fondation régionale pour la santé de Trois-Rivières, Leucan Mauricie/Centre-du-Québec, La Canopée et Fondation du Collège Laflèche).

Du côté des actions vertes, notons :

  • Transport en commun à coût réduit (1 $) pour les festivaliers, en collaboration avec la Société de Transport de Trois-Rivières (plus de 13 476 transports en 2019);
  • Service de six vélos-taxis et de trois navettes électriques pour les festivaliers pour faciliter leurs déplacements sur les sites;
  • Site piétonnier au centre-ville (six rues complètement fermées pendant neuf jours);
  • Escouade verte sur les sites pendant les neuf jours pour prodiguer des conseils et favoriser le recyclage;
  • Promotion des bonnes pratiques écoresponsables via les plateformes du FestiVoix;
  • Amélioration de la signalisation et de l’affichage en matière de tri ainsi que de recyclage sur l’ensemble des sites.

Plus de détails sur la politique de développement durable du FestiVoix ici : https://festivoix.com/fr/le-festivoix/festival-durable/

Festival de la poutine de Drummondville

Le comité organisateur du Festival de la poutine de Drummondville s’est doté d’une politique environnementale qui se traduit par :

  • le choix de tenir l’événement dans un lieu central de la ville, donc facilement accessible;
  • l’impression des dépliants sur du papier entièrement recyclé;
  • l’installation de supports à vélo pour accommoder les cyclistes.

Chaque année, des changements sont apportés dans tous les secteurs pour tenir compte des principes de développement durable. En restauration, par exemple, des robinets communautaires ont été installés pour permettre aux festivaliers de remplir leur bouteille d’eau réutilisable. Des serviettes de table en papier recyclé, des contenants à poutine en carton compostable, des boîtes de transport de repas en carton partiellement recyclé et des ustensiles compostables sont utilisés. Les condiments sont proposés dans de gros contenants réutilisables. Les bières et boissons sont servies en canettes ou dans des bouteilles recyclables. L’huile des friteuses est récupérée. Et ainsi de suite.

Oktoberfest de Repentigny

Plusieurs initiatives sont mises de l’avant par le festival Oktoberfest de Repentigny. En voici les grandes lignes :

  • Le transport en commun pour se rendre au festival est gratuit, sur présentation de son billet pour l’Oktoberfest en version papier ou mobile;
  • Des verres réutilisables sont utilisés pour la dégustation des bières. Les pailles en plastique sont par ailleurs interdites;
  • Une diminution de 80 % des bouteilles d’eau en plastique a été enregistrée sur le site;
  • Le triage des matières résiduelles se fait sur place.

Jonquière en musique

Jonquière en Musique (JEM) a atteint, en 2018, le troisième niveau d’excellence de la norme 9700-253 du Bureau de normalisation du Québec en gestion responsable d’événements.

Concrètement, le festival a réussi, lors de son édition 2019, à détourner du dépotoir 67 % de ses matières résiduelles vers le recyclage et la consigne, pour ne prendre que cet exemple.

Le festival aspire maintenant à atteindre le niveau 4 (sur une possibilité de 5).

Par ailleurs, JEM favorise autant que faire se peut l’achat local : tout le matériel nécessaire permettant au festival de fonctionner est disponible sur les lieux de l’événement ou est loué, ce qui permet ainsi d’éviter les achats. Plusieurs fournisseurs de l’événement proviennent de la région, à une distance de moins de 100 km de Jonquière.

Finalement, le festival a diminué sa consommation d’énergie par l’entremise d’un éclairage DEL, d’une chaîne stéréophonique et de réfrigérateurs écoénergétiques.

Plus de détails sur les initiatives de développement durable du festival ici : https://www.jonquiereenmusique.com/ecoresponsable

Traversée internationale du lac St-Jean

La Traversée internationale du lac St-Jean a été maintes fois récompensée pour l’excellence de ses pratiques responsables. Elle a d’ailleurs reçu le Grand Vivat lors du gala de 2015, prix remis par Loto-Québec.

En 2019, quelques nouveautés ont fait leur apparition, dont l’ajout de trois points de ravitaillement en eau sur le site, des essais routiers de véhicules électriques et la mise en place d’un système de transport collectif à prix réduit pour les soirs de spectacle.

Plus de détails sur la politique de développement durable de la Traversée ici : https://traversee.qc.ca/fr/la-traversee/developpement-durable/

Festival International des Rythmes du Monde

En collaboration avec Rio Tinto et Eurêko, l’équipe du Festival International des Rythmes du Monde (FIRM) est présente pour assurer le tri des matières recyclables et des déchets produits pendant l’événement. Cette mesure permet de diminuer de façon considérable les matières envoyées à l’enfouissement, réduisant par le fait même les impacts négatifs sur l’environnement. De plus, en 2019, le FIRM a officiellement aboli l’usage de pailles en plastique.

Chaque année, le Festival recycle plus de 52 000 canettes et 24 000 contenants d’eau, de bières ou de boissons gazeuses.

Le FIRM contribue à l’économie locale de la région. Cela se remarque notamment dans la plupart des hôtels et des restaurants du Saguenay, qui affichent complet pendant l’événement.

Statistique parlante du point de vue de l’inclusion sociale : on estime que 82 % de la population ethnique du Saguenay–Lac-Saint-Jean participe au FIRM!

Expo Donnacona

Plusieurs mesures ont été mises en œuvre pour améliorer l’empreinte écologique du festival, si bien que ce dernier a obtenu, en 2017, le niveau 3 d’excellence (sur une possibilité de 5) de la norme 9700-253  du Bureau de normalisation du Québec, qui souligne la gestion responsable d’événements.

Comment le festival en est-il arrivé à ce niveau d’excellence? Voici en partie la réponse :

  • Installation d’un système de récupération des matières recyclables et compostables, ce qui permet une réduction de près de 70 % des matières résiduelles;
  • Embauche d’une brigade verte qui sensibilise les visiteurs sur leur empreinte environnementale par rapport à leur visite à l’événement et compensation de leurs émissions de GES par le festival avec l’achat de crédits carbone. Cette brigade sensibilise également les visiteurs à bien utiliser les systèmes de récupération des matières résiduelles;
  • Élimination de la majorité de l’affichage et de l’équipement jetable en lien avec l’événement en priorisant des éléments réutilisables chaque année (télé, location d’équipement, réutilisation d’équipement année après année, etc.);
  • Choix de fournisseurs et d’exposants locaux le plus souvent possible;
  • Élaboration d’un contrat électronique permettant d’éliminer plusieurs voyages à l’organisation.

Les Régates de Valleyfield

Depuis 2019, les Régates de Valleyfield offrent, lors de la première fin de semaine de festivités, deux jours complets gratuits pour accroître l’accessibilité à un plus large public. Les profits du traditionnel souper spaghettis sont quant à eux remis à des organismes locaux.

À noter qu’un distributeur d’eau potable a été installé dans l’aire de spectacle des soirées musicales. Les festivaliers peuvent donc apporter leur bouteille d’eau réutilisable et ainsi réduire la distribution de bouteilles en plastique sur le site.

En plus d’avoir éliminé les verres en plastique dans les points de vente de bières, les organisateurs des Régates ont décidé d’utiliser que de la vaisselle lavable pour toutes les réceptions qui accueillent entre 350 et 450 invités chaque soir, notamment dans la section VIP (soupers-spectacles sous le chapiteau).

Festival Western de St-Tite

Depuis plus de 50 ans, le Festival Western de St-Tite contribue de maintes façons à sa communauté.

Sa politique d’achat local est un point important, tout comme l’économie sociale aussi! Par exemple, les concessions et kiosques de boisson répandus dans la ville lors des festivités sont pour la très grande majorité sous la responsabilité de divers organismes locaux. Grâce à une implication directe ou indirecte auprès de l’événement, plus d’une trentaine d’associations de la Mauricie amassent ainsi plus d’un demi-million de dollars chaque année.

En ce qui a trait au volet un peu plus écologique, le Festival détient un centre de tri pour canettes. Grâce à ce centre de tri, le nombre de canettes recyclées a triplé depuis 2018, soit 50 % des canettes achetées dans l’ensemble des sites du Festival.

En 2019, le Festival a également installé en projet pilote des îlots de compostage permettant de détourner du site d’enfouissement les déchets. Lors d’une fin de semaine, une équipe verte était sur place pour éduquer et sensibiliser les gens aux matières compostables.

Plus de détails sur la politique de développement durable du Festival Western de St-Tite ici : https://www.festivalwestern.com/le-festival/developpement-durable/

Festival Éole en musique

Le Festival Éole en musique de Matane contribue aux initiatives environnementales avec la mise en place d’une station d’eau lors des festivités, permettant ainsi d’éliminer quantité de bouteilles à usage unique. À noter, également, que la mousse de polystyrène a été supprimée du site.

Finalement, après chaque spectacle, le site est nettoyé et toutes les canettes sont ramassées par un organisme de charité.

Festival en août

Le Festival en août de Chibougamau économise le papier en ne produisant plus d’affiches, en utilisant moins de Publisac (un) et en misant plus sur la publicité sur Internet, à la radio, etc.

Une équipe verte fait le tri des matières récoltées pendant l’événement en plus de calculer les tonnes de CO2 ainsi que les émissions de GES produites par les déplacements des participants et des artistes. Le Festival compense ensuite en plantant des arbres dans les parcs de la ville.

Deux points d’eau potable sont disponibles sur le site pour que les festivaliers puissent remplir leur contenant réutilisable en tout temps. Aucune bouteille en plastique n’est vendue sur le site.

Voilà! Vous avez maintenant une meilleure idée des actions en développement durable de nos festivals partenaires. Encore une fois, cette longue liste n’est pas exhaustive. D’ailleurs, nous vous invitons à revenir régulièrement à cet article, puisqu’il sera mis à jour régulièrement. C’est donc un rendez-vous!